Histoire d'Apprendre
Histoire d'Apprendre

10 Fevrier

10 février 1258 : Les Mongols détruisent Bagdad

Le 10 février 1258, Bagdad, siège du califat arabe, tombe aux mains des Mongols aux ordres de Houlégou (ou Hulagu Khan), un petit-fils du terrible Gengis Khan...

10 février 1673 : Ordonnance de Saint-Germain-en-Laye

Le 10 février 1673, par une ordonnance signée à Saint-Germain-en-Laye, le roi Louis XIV décide d'étendre le « droit de régale » à l'ensemble du royaume.

Ce droit qui remonte au Moyen Âge permet au roi de percevoir les revenus des diocèses et des abbayes vacants en attendant qu'arrive un nouveau titulaire (« régale temporelle »). Il lui permet aussi de procéder aux nominations dans le diocèse ou l'abbaye en question « régale spirituelle ».

De nombreux évêchés du Midi échappaient jusque-là à ce droit et le pape Innocent XI s'irrite de la volonté du roi, ou plutôt de son ministre Colbert, de le leur appliquer. Il condamne fermement la régale universelle et le conflit va déboucher dix ans plus tard sur une exacerbation du gallicanisme avec la Déclaration des Quatre Articles.

10 février 1763 : La France renonce au Québec

Le 10 février 1763, par le traité de Paris, la France met fin à la guerre de Sept Ans avec l'Angleterre, l'Espagne et le Portugal.

Négocié pour le compte de Louis XV par le duc de Choiseul, le traité se solde par la perte de la Nouvelle-France (aussitôt rebaptisée « The Province of Quebec »), de la Louisiane et de la plus grande partie des possessions françaises aux Indes à l'exception des comptoirs de Pondichéry, Chandernagor, Yanaon, Karikal et Mahé...

Résultat de recherche d'images pour "quebec"

10 février 1814 : Bataille de Champaubert

La « campagne des Cinq-Jours » (9-14 février 1814) est le moment culminant de la campagne de France. Elle débute à Champaubert, au sud de la Marne. Bien que les troupes d'invasion russes, prussiennes et autrichiennes soient deux fois plus nombreuses que sa propre armée, Napoléon 1er arrive ici à attaquer en ayant la supériorité numérique.

Ayant observé en effet que l'armée de Blücher s'étire dangereusement et laisse son centre affaibli, il lance le maréchal Marmont (6 000 hommes) contre le général russe Olufsiev (4 500 hommes). Les pertes françaises sont étonnamment faibles (300) alors que celles des Russes atteignent 50% de leur effectif. Près de Champaubert, un lieu-dit s’intitule toujours le champ des Cosaques pour rappeler le lieu d’inhumation sommaire des victimes de la bataille.

Résultat de recherche d'images pour "Bataille de Champaubert"

Source : Hérodote.

Ajouter un commentaire