Histoire d'Apprendre
Histoire d'Apprendre

06 Juin

6 juin 48 av. J.-C. : César vainc Pompée à Pharsale

Le 6 juin de l'an 48 avant JC (9 août selon le calendrier d'avant la réforme julienne), Jules César et son allié Antoine battent l'armée de Pompée à Pharsale, en Grèce...

Résultat de recherche d'images pour "césar pompée"

6 juin 1391 : L'Espagne découvre l'intolérance

Le 6 juin 1391, à Séville, deux synagogues sont converties en églises. L'affaire s'accompagne de nombreux meurtres et de rapines contre la communauté juive de la ville...

6 juin 1944 : Le débarquement de Normandie

Le 6 juin 1944, à l'aube, 4266 navires de transport et 722 navires de guerre s'approchent des côtes normandes avec pas moins de 130.000 hommes, sous la protection de plus de 10.000 avions. Cette opération aéronavale du nom d’« Overlord » (suzerain en français), la plus gigantesque de l'Histoire, était attendue par tous les Européens qui, en Europe occidentale, luttaient contre l'occupation nazie.

Le débarquement est placé sous le commandement du général américain Dwight Eisenhower, assisté des généraux Omar Bradley et George Patton ainsi que du maréchal britannique Bernard Montgomery. L'Abwehr (services secrets allemands) et le feld-maréchal Erwin Rommel, commandant des forces allemandes de Normandie, sont induits en erreur sur le lieu du débarquement par l'opération «Fortitude».

Deux mois après le Jour J («D Day» en anglais) et le débarquement sur les plages aux noms codés Utah et Omaha (troupes américaines), Gold (troupes britanniques), Juno (troupes canadiennes) et Sword (troupes britanniques), 2 millions d'hommes, 438.000 véhicules et 3 millions de tonnes de matériels ont déjà foulé le sol français et entamé leur progression vers Berlin…

Résultat de recherche d'images pour "débarquement normandie"

6 juin 1982 : Israël déclenche la guerre du Liban

Après ses victoires sur ses voisins arabes lors des guerres des Six Jours et du Kippour, Israël doit admettre que la résistance palestinienne n'est pas morte, même si elle se manifeste de façon plus diffuse.

Le gouvernement de Menahem Begin croit pouvoir la vaincre en attaquant le 6 juin 1982 le Liban, justement miné par des graves divisions internes liées à l'attitude à adopter face aux combattants palestiniens repliés dans le pays. Baptisée « Paix pour la Galilée », l'invasion se soldera par une victoire amère et une défaite diplomatique, illustrées par l'assassinat du président libanais Béchir Gemayel et les massacres des camps de Sabra et Chatila...

Source : Hérodote.

Ajouter un commentaire

 
×