Histoire d'Apprendre
Histoire d'Apprendre

27 Novembre

27 novembre 511 : Clovis partage son royaume entre ses fils

Clovis meurt à Paris à l'âge de 45 ans le 27 novembre 511. Il est enterré dans la basilique des Saints Apôtres, auprès de saint Geneviève, son amie. Sa femme Clotilde l'y rejoindra beaucoup plus tard. La basilique sera rebaptisée église Sainte-Geneviève avant d'être reconstruite et reconvertie en Panthéon.

Le royaume des Francs (ou Regnum francorum) est partagé selon la coutime germanique entre les trois fils qu'il a eus de Clotilde et un autre fils, Thierry. Ce dernier réside à Metz et reçoit la vallée de la Moselle. Clodomir reçoit la vallée de la Loire ; Childebert Paris et la vallée de la Seine ; Clotaire le nord-est du bassin parisien (que l'on appellera plus tard Neustrie).

Afficher l'image d'origine

27 novembre 1095 : Urbain II prêche la croisade

Le 27 novembre 1095, devant les évêques et les abbés du concile de Clermont (Auvergne), le pape Urbain II prononce une sermon dans lequel il enjoint ses auditeurs à favoriser la paix et mettre fin aux guerres privées entre seigneurs. Il appelle aussi les guerriers à partir secourir les chrétiens d'Orient menacés par les Turcs et les Arabes musulmans.

Il va en résulter huit croisades en deux siècles. La première compte quatre armées sous le commandement de Hugues de Vermandois, le comte Baudouin de Flandre et son frère, le duc de Basse-Lotharingie Godefroi (ou Godefroy) de Bouillon, le comte de Toulouse, Raimon IV de Saint-Gilles, enfin Bohémond de Tarente et son neveu Tancrède, Normands de Sicile...

Afficher l'image d'origine

27 novembre 1382 : Clisson écrase les Flamands à Rosebeke

Les tisserands de Gand et des autres villes de Flandre s'étant révoltés contre leur comte, Louis II de Male, ils sont défaits le 27 novembre 1382 par une armée féodale sous les ordres d'Olivier de Clisson, près d'Ypres à Rosebeke (on écrit aussi West-Rozebeke ou Roosebeke).

Près de 35.000 Flamands se sont regroupés sur le Mont Dore en position défensive. Quand l'armée française arrive, piétons au centre, cavalerie et troupes légères sur les côtés, ils descendent en rangs serrés en profitant du brouillard mais se font surprendre par le soleil.

Dans le corps à corps, les Flamands, assaillis sur leurs deux ailes, sont bientôt écrasés et piétinés. Ils perdent 27.000 des leurs, y compris leur chef, Philip van Artevelde, étouffé dans la mêlée. C'est le fils cadet de Jacob Van Artevelde, un agitateur qui avait convaincu en 1340 le roi d'Angleterre Edouard III de revendiquer la couronne de France.

Les insurgés étaient depuis lors en conflit avec leur comte et son suzerain, le roi de France Charles VI. Ils leur en voulaient de faire la guerre à l'Angleterre et ainsi de porter tort à leur fructueuse activité, qui consistait à tisser la laine anglaise.

27 novembre 1942 : La flotte française se saborde à Toulon

Le 27 novembre 1942, la flotte française se saborde en rade de Toulon. L'ordre vient de l'amiral Jean de Laborde. Il veut éviter de livrer la flotte aux Allemands qui viennent d'envahir la zone libre. Il ne veut pas pour autant l'envoyer combattre avec les ennemis de Hitler, car parmi eux figurent les Anglais, ennemis traditionnels de la France et de ses marins ! Les navires de guerre ne serviront ni aux Allemands… ni aux Alliés...

27 novembre 2008 : Attentats de Bombay

La capitale économique de l'Inde à feu et à sang pendant près de 60 heures ! Des terroristes sèment la terreur dans les deux plus luxueux hôtels de la ville : le Taj Mahal et l’Oberoi Trident, dans lesquels de nombreux touristes sont retenus en otage

Source : Hérodote.

Ajouter un commentaire