22 Septembre

22 septembre 480 av. J.-C. : Grande victoire des Athéniens à Salamine

Le 22 septembre de l'an 480 av. J.-C., la flotte de Xerxès, le «Rois des Rois» des Perses, est anéantie près de l'île de Salamine par les Athéniens. À l'instigation de Thémistocle, chef du parti populaire, ces derniers ont sacrifié leur ville et tout misé sur leur flotte. L'armée perse, 300.000 hommes sous le commandement de Mardonius, est à son tour défaite l'année suivante à Platées, en Béotie, par les Grecs commandés par le roi de Sparte, Pausanias...

Afficher l'image d'origine

22 septembre 1504 : Traités de Blois

Anne de Bretagne, épouse de Louis XII, détestait François d'Angoulême, futur François I, et ne voulait à aucun prix lui donner sa fille Claude en mariage. Le 22 septembre 1504, elle profite d'une maladie de son mari pour le convaincre de signer trois traités avec l'empereur d'Allemagne Maximilien 1er selon lesquels Claude épouserait le petit-fils de l'empereur (le futur Charles Quint) et lui apporterait en dot de nombreuses et belles provinces.

Mais Louis XII, revenu à lui, comprend qu'en l'absence de ce mariage avec son héritier, le duché de Bretagne risque d'échapper une nouvelle fois à la France ! Il impose donc par testament le 31 mai 1505 le mariage de sa fille avec François d'Angoulême (le mariage aura lieu le 8 mai 1514, peu après la mort de la duchesse Anne). Les traités seront annulés le 14 mai 1506 par les états généraux de Tours qui rappelleront que la loi fondamentale du royaume interdit l'aliénation du domaine de la couronne.

22 septembre 1792 : Avènement de la République française

Le 22 septembre 1792, six semaines après l'incarcération du roi Louis XIV et deux jours après la victoire de Valmy les députés de la nouvelle assemblée de la Convention décident, sur une proposition de Danton, que les actes publics seront désormais datés de « l'An 1 de la République ».

C'est de cette manière « furtive », selon le mot de Robespierre, que la France se découvre en République.

Sous l'Ancien Régime, le mot République était synonyme d'État. À la fin du XVIIIe siècle, il commence à se confondre avec un régime non monarchique

Afficher l'image d'origine

22 septembre 1862 : Lincoln abolit en partie l'esclavage

Dans les premiers temps de la guerre de Sécession, le président Abraham Lincoln s'était refusé à abolir brutalement l'esclavage. Lui-même le jugeait l'esclavage intolérable mais ne concevait pas, comme la plupart de ses concitoyens, que les anciens esclaves noirs pussent massivement obtenir une pleine et entière citoyenneté, à égalité avec les Blancs.

Mais à mesure que se creuse le fossé entre les frères ennemis, le président se résigne à franchir le pas vers l'abolition et à l'utiliser comme arme de guerre. C'est ainsi que le 22 septembre 1862, quelques jours après le premier succès nordiste à la bataille d'Antietam, Lincoln annonce l'émancipation des esclaves dans les États qui persisteront dans la rébellion le 1er janvier 1863.

Cette émancipation sera immédiate et sans indemnité d'aucune sorte dans ces États où vivent 80% des 4 millions d'esclaves noirs des États-Unis de l'époque. Par contre, dans les États intermédiaires, esclavagistes et néanmoins fidèles à l'Union nordiste, elle sera progressive, négociée et indemnisée.

Il n'est pas encore question d'inscrire l'abolution de l'esclavage dans la Constitution, faute d'une majorité suffisante au Congrès. Cependant, en janvier 1865, comme la victoire se rapproche et que le Sud, ruiné et défait, n'est plus en état de négocier quoi que ce soit, Lincoln rédige le texte du futur amendement.

Afficher l'image d'origine

22 septembre 1980 : L'Irak de Saddam Hussein attaque l'Iran

Le 22 septembre 1980, l'Irak de Saddam Hussein attaque l'Iran de l'imam Khomeiny. Le dictateur irakien accuse son voisin de diverses provocations, y compris un attentat contre son ministre des affaires étrangères, Tarek Aziz. Il revendique aussi quelques îles du Chat al-Arab qui débouche sur le golfe Persique. Il prétend également porter secours aux minorités arabophones du Khouzistan...

22 septembre 1981 : Inauguration du premier TGV

Le TGV Paris-Lyon est inauguré en grande pompe le 22 septembre 1981 par le président François Mitterrand.

Ce premier « Train à Grande Vitesse » est l'aboutissement d'un énorme projet de recherche et développement mené dès la fin des années 1960 par la SNCF et l'industriel Alsthom-Atlantique (aujourd'hui Alstom), avec le soutien très actif du président Georges Pompidou...

Afficher l'image d'origine

22 septembre 1985 : Accords monétaires du Plaza

Au début des années 1980, sous la présidence de Ronald Reagan, Paul Volcker, gouverneur de la Réserve fédérale américaine (la Fed), rehausse les taux d'intérêt de la banque centrale pour combattre l'inflation. Il s'ensuit un afflux de capitaux. Le dollar voit son cours monter dangereusement, mettant en péril les échanges mondiaux.

Le 22 septembre 1985, les ministres des finances et les gouverneurs des Banques centrales du G5 (États-Unis, Royaume-Uni, France, Japon, Allemagne) se réunissent à l'hôtel Plaza (New York) et décident dans un bel élan d'intervenir sur les marchés des changes et de pousser le dollar à la baisse. C'est un succès. Le dernier de l'après-guerre dans le domaine monétaire : le dollar perd la moitié de sa valeur en à peine deux ans. Il passe de 9 à 5 francs et de 260 à 150 yens. Les accords du Plaza closent l'ère de Bretton Woods.

Deux ans plus tard, en février 1987, les mêmes décideurs, réunis au Louvre (Paris), décident qu'il est temps de stabiliser les cours. Ils y sont encouragés par le nouveau gouverneur de la Fed, Alan Greenspan, qui agit à nouveau sur les taux d'intérêt. Mais au bout de quelques mois, sous l'effet de la Bundesbank qui pousse en avant le mark, le cours du dollar reprend sa baisse. Il s'ensuit le lundi 19 octobre 1987 un krach boursier qui affecte toutes les économies développées.

Afficher l'image d'origine

Source : Hérodote.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×